elephant-unity-hardcore-fest

Elephants – Unity Hardcore Fest 2016

Si vous sortez un minimum en concert dans le Nord Ouest, il y a des chances que vous ayez déjà croisé les mecs de Elephants. Formé en 2012 par des membres de Back To Square One1 et rejoint par Pierre Sergent (Defiance), les rouennais sortent en 2015 Sickness Before Us (Emergence Records).

Le 6 février prochain, ils entrent en studio pour l’enregistrement du second album. En attendant, on pourra les retrouver le 6 octobre en première partie de Knuckledust au Havres ou en tournée en Europe avec Who I Am du 26 octobre au 1er novembre.

On a profité de leur passage au Unity Hardcore Fest 2016 pour les rencontrer, en espérant pouvoir en tirer quelque chose. On a parlé de leurs potes, de leur musique, du Hardcore et de beaucoup d’autres choses.

Les 16 et 17 décembre, Greg et Baboune (Elephants) organisent au Hipster Café la première édition du Rouen Hardest Fest avec Primal Age, Noein, Wolfpack, Carabine, Lazare, Harm Done, Ultimhate, Hard Mind et beaucoup d’autres.

WFTN

Pierre – OK alors moi c’est Pierre, je fais de la basse dans Elephants. Ça fait quoi… même pas un an que je suis dans le groupe. Voilà, je kiffe vraiment jouer avec ces gras là, c’est des putain de mecs.
À la base, je ne suis pas Rouen, je suis de Caen, et c’est un plaisir de répéter avec eux, de faire des concerts avec eux, la joie de vivre, c’est nickel… Picon-bière.

Baboune – Moi c’est Baboune, je chante dans Elephants2. On a remis ça avec le batteur d’un précédent groupe qu’on avait avant. On fait un autre truc et le gratteux et l’autre Pierre [Sergent] à côté sont venus.
Ça fait un moment qu’on fait de la zic
avec les autres, moins avec Pierrot vu qu’il est Caennais.

PierreCherbourgeois, je suis de Querqueville.

 

WFTNAlors, moi je ne vous connaissais pas. Elephants est un petit peu la grosse découverte pour moi sur cette journée. Et vous ? Quels sont les groupes qui vous ont le plus marqués ou que vous attendez ?

Baboune – The Worst Doubt déjà, c’est la mega branlée. Le truc trop bien fait.

PierreC’est vraiment mortel, c’est vraiment du son qui défonce. Efficace et qui défonce. Il y a les potes d’Explicit Silence qui ont joué là, c’est vraiment des potes depuis que je suis gamin, il y a plein de gens qui ne sont pas forcément fans, mais moi je suis vraiment un fan et comme c’est mes potes depuis que je suis tout gamin, forcément je les supporte, mais j’ai vraiment trouvé ça bien.

BabouneNuisible aussi, pareil c’est des potes de Rouen donc je ne suis pas forcément très objectif, mais en tout cas j’ai kiffé. Et Réduction aussi, c’était pas mal. Moi je suis plus trop Beatdown, mais pour du Beatdown c’était plutôt pas mal, je trouve que ça avait de la gueule.
Et puis moi je pense qu’on va prendre une tarte sur xRepentancex.

PierreTromatized3 aussi, groupe que j’écoute depuis que je suis gamin.

BabouneEt puis demain ouais, il y a Wolfpack, ça va être sympa.

PierreOuais Wolfpack ça défonce. Je suis pas très fan de ce qu’ils ont fait au début, mais là, ce qu’ils font c’est vraiment mortel4. Acheter cette merde c’est cool. Même leurs potes de Mind Awake, les Straight Edge de Paris c’est cool aussi.

BabouneOuais Wolfpack, même les Straight Edge de Mind Awake snifent cette merde.

PierreMême Mind Awake en live ils défoncent. Je les ai vus au tout début, j’aimais bien, mais là, franchement, vu qu’ils ont de la date et qu’ils ont bien joué franchement… ça a pris vraiment de la gueule. On supporte Paris, Wolfpack et Mind Awake. Et bien sûre Worst Doubt, et Hard Mind aussi. Hard Mind c’est le meilleur groupe de hardcore français pour moi, c’est la branlée. Tuff Guy, moi je kiffe.

 

WFTNOn va revenir à Elephants, comment est ce que vous définiriez la musique que vous faites ?

BabouneJe dirais que c’est du Hardcore, pour commencer. On veut que ce soit Groovy, mais en même temps assez tranchant. Que ce soit quand même énervé, que tu puisses bouger la tête. Pas que ce soit… tu vois un groupe Groovy, Turnstille, mais pas énervé du tout quoi.

PierreOuais c’est du Groovy Hardcore Metal avec des parties batterie Hip-Hop avec un chant ultra vénère.

BabouneEt je pense que ça va tourner un poil plus Metal…

PierreToujours avec les parties Groovy / Hip-Hop mais des rifs un peu plus Metal, toujours en low tempo bien lourd. Le Metal ! Le Metal c’est bien, le Metal c’est la vie.

BabouneD’ailleurs gros big up a tous les mecs dans le Hardcore qui assument d’avoir les cheveux long, c’est important.

PierreMoi j’ai le crâne rasé mais je kiffe trop le Metal aussi. Je viens du Metal, je viens pas de Minor Threat, je viens de Slayer. [Rire gras]

BabouneOuais… je viens de As I Lay Dying mec, c’est pire… [Rire] ouais je te jure j’écoutais ça.

PierreAh non… ah non… Lamb Of God aussi non ?

BabouneNon j’ai jamais écouté ça. J’ai écouté Korn aussi.

Pierre – Ha moi je préfère Lamb Of GodKorn j’ai pas trop écouté… Slipknot à donf.

Babounebref il s’en fout.

PierreIl faut le dire ! tous des coreux, tots le monde, toute la scène hardcore a honte de dire qu’ils ont tous écouté Slipknotmais on a tous écouté Slipknot5!
On a tous écouté et pour moi c’est une tuerie. Dès le premier album c’est la grosse branlée. Donc Slipknot, ça défonce.

BabouneMême c’est cool dans des festoch d’avoir des trucs un peu différents. Là il y a Venom Prison qui joue ce soir. C’est cool de voir des mecs qui jouent bien… On va pas se mentir, nous on se casse quand même la tête pour faire ce qu’on fait, mais bon c’est vraiment plus recherché leur hardcore.

PierreC’est comme Nuisible qui ont joué aujourd’hui, c’est pas du tout dans la touche Hardcore Mosh Machin, mais Nuisible franchement, c’est une bonne branlée, ça défonce. Et les mecs sont cool, en plus ce qu’ils font c’est vraiment mortel. C’est autre chose que l’ambiance Hardcore mais c’est vraiment très bien.

BabouneAprès le hardcore on aime vraiment ça hein, sinon on serait pas là.

PierreMoi le Hardcore c’est la vie, Madball, tout ça. Mais c’est cool dans des festivals comme ça de pas voir que des groupes de Hardcore.

 

WFTNJustement au niveau au niveau de l’ambiance au Unity ?

PierreC’est génial, on est tous entre copains.

BabouneMoi je viens de Rouen, et la première fois que je suis venu à Nantes c’était pour la première édition6. La première fois que je suis allé à Rennes c’était plus tard, genre l’année dernière. Il y a que ces villes là en France pour le Hardcore.
Et puis, il y a du monde, il y a des groupes, il n’y a pas une ambiance de merde, ils sont ravis d’être
là, il y en a un qui se prend un pain, c’est pas un problème. Ce secteur là, j’ai l’impression, pour le hardcore c’est le top.

PierreMais l’ouest franchement, tout ce qui est Normandie, même le nord de la France… Après dans le sud, on connaît un peu moins, vers Toulouse tout ça. On a des copains qui font de la musique là bas, mais vraiment, Rennes et Nantes, c’est vraiment un putain de spot pour faire des concerts. Et on est tous entre copains, on s’amuse. Regarde, là il n’y a pas une embrouille, il y a pas un mec trop bourré qui fait chier, tout est nickel.

Babouneà part toi quoi…

PierreQuoi je fais pas chier moi ! Ça va. J’suis relou ?

12241661_763500603755928_2886262924669238046_n
© DR

WFTNOn a un petit peu parler de Rouen. J’en ai aussi parlé avec le CHC7 et particulièrement de tout ce qui s’y passait en ce moment… tout comme à Caen. Quel regard portez-vous sur vos villes ?

PierreOn va commencer par Caen, car ça va aller très vite. Il y a un pote qui essaye d’organiser des concerts qui se passent bien, mais la scène à Caen évolue vachement Post-Hardcore. Si il y a deux – trois pogos ou deux – trois pits les gens s’énervent
Je suis de Cherbourg, j’habite à Caen depuis 5 ou 6 ans, mais à Caen, les concerts, on se fait chier quoi !
C’est du headbanging où on bouge la tête comme ça, il y a rien qui se passe, dès que tu fais un pogo tous le monde gueule, c’est insupportable. Mais à Rouen oui…

BabouneÀ Rouen ça fonctionne par vague, mais il s’est toujours passé des trucs en fait. Quand j’ai commencé à faire du Hardcore à Rouen, Burn Hollywood Burn8 venait de se séparer, un putain de groupe qui avait bien marché. Ça déboîtait, il y a toujours eu des trucs à Rouen. Primal Age viennent de Rouen, il s’est passé des trucs trop bien à Rouen.
Mais il y a eu des passages avec, des passages sans, comme partout je pense, et eux ils découvrent un peu, comme moi je découvre Rennes, alors qu’il s’y passe des trucs depuis un bail. Mais c’est une cool scène Rouen. Le problème qu’il y a par rapport à ici, c’est qu’il y a pas de gros truc. Il y a pas de Superbowl Of Hardcore, il y a pas de Unity Hardcore Fest, il y a pas de truc aussi bien.

PierreC’est toujours des concerts entre potes, entre groupes locaux, et ils commencent à faire venir des bons groupes.

BabouneOuais, xRepentancex, s’ils n’avaient pas splité, ils auraient jouer à Rouen. Bref, il y a des bons concerts et des trucs cools qui se passent mais du coup, on est pas des masses. Et comme on est pas des masses à vraiment écouter du Hardcore et à former une scène. On va pas se mentir, en vrai on est pas non plus quinze mille. Et du coup, on se retrouve avec des mecs qui viennent de la scène rock psyché ou de la scène Stoner. La dernière fois j’ai fais jouer Pay No Respect avec un groupe de Metal en première partie, il y avait plein de metalleux qui étaient là, à fond. Et c’est pas mal.
Des fois je me retrouve à des concerts de rock psyché parce que j’ai un pote qui va voir ça et des fois de kiffe, des fois non, mais tu découvre des trucs. C’est pas mal mélangé, j’aime bien ça. Donc c’est plutôt bien comme ça.

PierreC’est cool les concerts à Rouen. Il y a des bons spots, des bons café concerts… C’est une bonne ville. Moi qui ne connaissais pas avant d’y jouer avec mon autre groupe, Defiance, et plus depuis que je suis dans Elephants, c’est vrai que Rouen ça bouge.

BabouneÀ Rouen il y a Lazare, Nuisible, Cavalery, il y a vraiment plein de groupes de bonne facture.

PierreLes gars me font découvrir plein de groupes de Rouen qui valent le coup, que ce soit en Hardcore, Metal, Stoner, Doom… à Rouen c’est vraiment diversifié.

11392775_703452916427364_3826668667146534765_n
© Sebastien Saunier

WFTNPierre, j’aurai une question qui te concerne, mais qui concerne aussi le Hardcore en général et votre façon d’être dans vos différents groupes. Je me souviens de toi au Unity Hardcore Fest 2015, à la fois sur scène, mais aussi en tant que public toujours à fond dedans. Et, en particulier, durant le concert d’Hawser où tu chantais toutes leurs paroles. C’est quelque chose dont on a ensuite parlé avec eux et qui les a vraiment touché : c’était leur première fois en France et on chantait leurs paroles.

PierreHawser, pour moi qui suis un gros fan de No Turning Back et qui sont aussi hollandaisles gars de No Turning Back un jour on partagé ça, et j’ai dit à Baboune9 «Putain, vas-y écoutes ça, Howser ça défonce». Il m’a dit qu’il allait essayer de les faire jouer. Il a réussi à les chopper, et moi… franchement j’en ai rien à branler ; que je sois sur scène ou dans le public, que je chante, que je fasse du pit, j’en ai rien à branler. Je prends du plaisir et c’est le principal.

BabouneSi tu cherches Pierrot dans un concert il est à côté de la scène.

PierreSoit je suis sur scène, soit je suis en bas de la scène. Je suis pas le genre de mec à m’attarder dans les loges, à boire des bières, à bouffer ce qu’il y a à bouffer, à picoler ce qu’il y a à picolerLa musique c’est ma passion, je suis là pour passer du bon temps avec les copains et j’en ai rien à branler du reste.

WFTNOui et puis l’absence de différenciations entre la scène et le public est quelque chose de très présent dans le Hardcore.

Baboune – Ah oui, on s’en branle. Lautre jour on jouait dans une SMAC à Rouen10, une grosse SMAC : on a joué par terre.

PierreOn pouvait jouer sur la grosse scène mais on a mis les appli au bord de la scène, on a mis la batterie par terre et on a joué par terre. On a fait le concert, tout le monde a kiffé, c’était cool quoi ! L’important c’est le partage.
Qu’on fasse des concerts avec des gros groupes comme Trash
Talk qui ont joué au Ieper c’est un groupe hyper connu qui ramène plein de mondebah au Ieper, avec une grosse scène, ils ont joué par terre. Les mecs ils sont hyper connus, ils ont tout rapproché pareil et c’était le dawa. Baboune a pas copié cette idée en particulier, et même s’il y avait, quoi, 100 personnesmais c’est le fait d’être avec le public.

BabouneUn des trucs qui m’a fait kiffé le Hardcore justement c’est les lives. Voir que les mecs tendent le micro à toute berzingue, que tout le monde chante et tout. Quand tu découvres ça forcément tu te poses la question : «c’est marrant quand même, on comprend rien à ce qu’il braille mais tout le monde chante». Après j’ai commencé à regarder les paroles, à lire des trucs. Et quand t’es jeune, il y a des trucs qui te font sens ; t’as qu’une envie, c’est de voir le groupe les chanter.
Knuckledust ça reste mon groupe préféré, et même si ce qu’ils font maintenant ça me gave, il faut l’avouer, il faut lire les paroles, voir que c’est bien écrit, voir cet esprit qui berce un peu le truc, même si tout le monde l’a pas.

PierreC’est pour ça qu’ils sont toujours là aujourd’hui, qu’ils fassent des albums bien ou moins bien. C’est comme No Turning Back, il ont fait des albums biens ou moins biens, mais comme c’est des mecs en or, tout le monde ira toujours les voir, tout le monde ira toujours à leur concert. Si t’es un con et que tu te prends pour une star, que tu fais un album bien et qu’après tu fais un album moins bien, les gens vont dire que t’es un connard.

Baboune – Tu vois, c’est marrant parce que le Hardcore c’est le type de musique où on comprend le moins ce que le mec raconte en face, pourtant quand tu regardes les concerts, c’est là où tu as le plus que monde qui chante avec le chanteur.
Tu chantes pas un truc si ça n’a pas de sens pour toi. T’es pas juste là à dire « je suis un mec tellement Hardcore que je connais les paroles de ça et ça ». Tu lis un truc une fois, si c’est de la merde t’oublies, mais des trucs comme Knuckledust, c’est tellement bien écrit, c’est tellement dans le délire que ça a du sens.

PierreMême Madball! Madball et No Turning Back c’est ma religion. Je suis pas athée, je suis pas chrétien, je suis pas musulman, moi je suis No Turning Back et Madball. Depuis que je suis gamin c’est ça.
J’ai commencé à écouter du Metal avec mon daron, parce qu’il écoutait du Metal. Il achetait des cassettes Roadrunner. Il me donnait ça, avec des clips d’Obituary. Et quand j’ai vu les clips de Madball et Biohazard, je me suis dit «comment ça défonce», et depuis ce jour là, bah je suis resté bloqué sur le Hardcore. J’ai voulu les voir en live, je les ai vus en live: « Ok, c’est ça qu’il me faut », et j’ai jamais lâché le truc quoi !
Quand t’as 10 piges et que ton daron te file un album de Madball ou de Kickback j’ai jamais décroché et je suis resté dedans.

BabouneDu coup voilà, filez pas des skeud de Hardcore à vos gosses si vous voulez pas qu’ils deviennent comme Pierrot…

Pierre –  Alcoolique [Rire]… Mais moi je suis un metalleux de base hein. J’ai tout écouté : Pantera, Slipknotle Metal, le Hardcore, même le punk Hardcore. Tout à l’heure je parlais de Minor Threat, mais j’en ai écouté aussi ! Mais j’en ai écouté parce je j’ai écouté du Hardcore, donc je me suis intéressé à Minor Threat et à toute la vague Hardcore Straight Edge. Je le suis pas, au contraire, je bois du Picon-bière.

WFTNOui du coup tu aurais assez de mal à revendiquer le Straight Edge.

Pierre – Je le suis pas, mais j’ai rien contre les Straight Edge, au contraire, ils défendent une valeur qui fait parti de la scène aussi. J’ai des potes qui sont Straight Edge, c’est très bien. Mais tu vois mes potes ils vont pas te dire « hey bois pas de bière », ils s’en bâtent les couilles, chacun fait ce qu’il veut. Et c’est ça le Hardcore : on se retrouve entre connards et même si on est différents, on s’aime quand même. C’est ça ou pas ?

BabouneC’est beau Pierrot… c’est un peu ça ouais.
Moi je comprends qu’on revendique d’être
végétarien, par contre je ne comprends pas qu’on revendique d’être Straight Edge. Ça c’est quelque chose qui te concerne, alors que quand t’es végétarien, tu revendiques quelque chose qui te dépasse un peu, qui va plus loin et qui veut quelque chose d’autre pour tout le monde. Alors que quand tu es Straight Edge, ça regarde que toi.

11016092_657194187719904_4583624867082264993_n
© 76 Prevenu Speagy

WFTNPour conclure, avec vous un mot à dire sur le Unity Hardcore Fest ou le Clisson Hardcore Crew ?

BabouneQu’ils aillent tous se faire enculer, putain.

PierreBaboune, qu’il aille se faire enculer, Loïs, qu’il aille se faire enculer, que les bénévoles du CHC, ils aillent tous se faire enculer.

BabouneNon, en vrai respect, Big Up. Comme je disais tout à l’heure, on a découvert ce secteur là et il font vraiment des trucs cool, vraiment, respect. Tu vas voir des groupes que tu surkiffes tout seul dans ta chambre, puis c’est à côté de chez toi, tout ça parce qu’il y a un gars qui s’est dit « je vais me bouger le cul, je vais faire un truc dare ».
Donc cool, et j’espère que ça c’est bien passé. On était là au premier, qui s’appelait encore Nantes Hardcore Fest, puis il y a eu le deuxième où Pierrot à joué avec Défiance, je suis contant qu’il y ai un troisième, j’espère
qu’il y aura un quatrième.

PierreIl faut des mecs comme ça pour que la scène Hardcore vive en France. Des mecs comme Baboune, Pêcheur11, Jonathan de Rennes… C’est des mecs géniaux.

BabouneSi eux ils sont pas là, le Hardcore c’est quoi à part des mecs qui se pignolent dans leurs chambres ?

PierreIl y en a plein des mecs qu’on voit jamais en concert. Au Havre et tout, mes potes du 76 prévenu, ils organisent des concerts et ils voient des gens qui portent des trucs de Hardcore mais ils viennent jamais aux shows. Alors que le 76 prévenu, ils se saignent les veines pour faire venir des grosses têtes d’affiche et les gens ne se déplacent pas aux concerts ! Les mecs ils voient des petits branleurs avec des trucs de Hardcore, mais ils viennent pas !
Enfin bref, on va finir là dessus, il y a Traumatise qui va jouer. Elephant, Rouen, 76.

BabouneEt à tous les mecs du CHC, parce que Baboune, on l’identifie bien, mais les autres mecs du CHC, ils y sont autant pour quelque chose, donc gros Big Up.

PierreBig Up à tous les bénévoles et à Nuisible qui ont tout défoncé.

WFTN

Interview et transcription : Clément Sayous

Notes de bas de page

1 Back To Square One, formé en 2009 et séparé en 2013 après le départ du chanteur. Quelques dates en France et un EP, Revenge, sorti en 2011 chez Emergence (As We Bleed, Charogne Stone, Lazare, Nine Eleven…).

À écouter également son side-project rap/hip-hop, ADM, chez AvatarMusic Production.

Tromatized Youth, initialement fondé en 1999 comme side project de membre de Right 4 Life, To Learn et Slamface. Jouant essentiellement des reprises de groupes old school avec beaucoup d’humour (inspiré des productions de Troma Entertainment), ils n’enregistreront qu’un titre, Off the beaten track, qui sortira finalement en piste cachée sur l’album de Right 4 Life.
Le groupe se reforme en 2005 avec un nouveau Line Up, de nouvelles compositions et quelques concerts avec, entre autre, Walls of Jericho, Betrayed et Ultra Vomit. En résulte un album, Nantes pride, sorti en 2006 chez Hardcoretrooper Records, suivit l’année suivante d’un second album, Tromaville Against The World.
En 2013, Tromatized Youth sort un nouvel album, Melvin rise again, avec un nouveau Line Up (avec des membres de Raw Justice) et accompagne Agnostic Front en tournée – Source : Facebook de Tromatized Youth.

Le second album, Nove Above / None Equal, sorti en 2016 chez Eulogy Records (Unearth, Evergreen Terrace, Hoods…).

Avouez le…

Le Nantes Hardcore Fest, au Floride le 4 et 5 avril 2014, change de nom pour la seconde édition et devient Unity Hardcore Fest.

Clisson Hardcore Crew, qui organise le Unity Hardcore Fest. Ici Guirec et Loïs (Sutured).

Fondé en 2000 par des membres de Watch It Fall et Device (Rouen), Burn Hollywood Burn rencontre rapidement un public plutôt réceptif au message radical et engagé du groupe (qui cite Debord, Marx et Backounine autant que Guerilla Biscuits, Catharsis ou Burzum) et sortent un album, It Shouts And Sings With Life… Explodes With Love !, chez Bisect Bleep Industries (sous-label de Overcome Records fondé en 1998 qui ne sortira que peu de titres). En 2004, juste après la sortie d’un EP, Fuck You And Die (signé chez Exutoire Records), le groupe se sépare. – Source : w-fenec.org, vs-webzine.com, discogs

Baboune / Ben du Clisson hardcore Crew qui organise le Unity Hardcore Fest.

10 Au 106 à Rouen, le 26 avril 2016 avec All Is Dust et Cavalery.

11 Yvan (HardMind et Ultimhate) et fondateur de Kob Prod qui organise le Superbowl Of Hardcore à Rennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *